#FEB20, sans qui rien n’aurait changé

 

L’idée du poster ci-dessous m’est venue suite à une discussion avec un ami où il était question du mouvement du 20 février. La question était de savoir si ce dernier avait joué un role dans l’évolution que connaît le Maroc actuellement. Dans mon esprit la réponse est claire : sans le mouvement du 20 février, il est très probable qu’aucune des réformes n’aurait été initiées. Mais le poster mérite une courte explication. Je n’ai pas envie de m’étaler en prose, alors je dirais que ce n’est pas une tentative de minimiser la victoire du PJD, qui est par ailleurs méritée. Cette victoire soulève cependant autant de questions qu’elle ne suscite d’espoir. Je suis sceptique à l’idée que le Makhzen se soit définitivement retiré des affaires mais j’espère me tromper. Que ceux qui gouverneront ce pays tiennent tête aux injonctions autoritaristes du régime. Mais surtout que ceux qui prétendent être démocrates reconnaissent au mouvement du 20 février son droit à manifester et son rôle dans cette évolution–aussi incomplète et frustrante soit elle–au lieu de lui jeter des pierres.

Advertisements

Infographie des législatives marocaines par Chihab Semlali

Brillante infographie réalisée par M. Chihab Semlali (@chihabsemlali) sur les résultats des législatives du 25 novembre, même si j’ai quelques réserves sur l’interprétation qui est faite des idéologies des principaux partis.

Legislatives marocaines : Je boycotte… et voici mes raisons

Je voudrais m’adresser a mes compatriotes honnêtes et bien intentionnés qui veulent aller voter aux législatives vendredi et ceux qui hésitent encore à prendre la décision de sortir voter le 25. Je parle à ceux qui pensent, en leur âme et conscience, qu’en allant voter ils pourront aider au changement en apportant du sang neuf aux institutions, en espérant ainsi pousser la classe politique actuelle, majoritairement corrompue et inféodée au Makhzen, en dehors du système.

J’aimerais partager avec eux mon point de vue et leur expliquer pourquoi je suis convaincu que le boycott et le meilleur choix à faire. Avant qu’ils ne s’énervent et qu’ils ne cliquent sur la petite croix, je leur demanderais de me donner une petite chance en lisant ce qui suit.

Je suis intimement convaincu que les personnes bien intentionnées qu’elles sont espèrent voir une transition démocratique au Maroc sans faire courir au pays les risques de crises internes ou de conflits que d’autres pays de la région connaissent.

Mais dans les conditions politiques actuelles dans lesquels se retrouve le Maroc, voter consisterait à essayer de traiter un cancer à coup de tablettes de paracetamol.

Je les invite maintenant à laisser libre cours à leur imagination. Essayons ensemble de dessiner les trajectoires hypothétiques, mais réalistes de ce processus en cours. Qu’arrivera t-il si 1) le taux de participation est élevé, et si 2) à l’opposé, le taux d’abstention est plus conséquent. Continue reading

Morocco: Coalition Warns of “Serious Risks” if Parliamentary Monarchy Not Implemented Fully

The Coalition For a Parliamentary Monarchy Now is a Moroccan group close to the youth-based pro-democracy movement February 20. It was founded back in June and has been campaigning for the immediate implementation of a parliamentary monarchy in Morocco–Not without controversy within the pro-democracy camp which is made of an eclectic and broad coalition of political activists and militants ranging from republicans in the left to monarchists in the right and comprising various breeds of Islamist and secularist militants.

The Coalition For a Parliamentary Monarchy Now thinks a parliamentary monarchy is “the only effective way to combine monarchy and democracy.” It has been critical of the reforms conducted by the king earlier this year. In a press release published today [in Arabic… English translation to follow hopefully soon] it is urging the Moroccan power “to repeal the current constitution, ensure healthy electoral competition between parties–not only between the notables, promote transparency, accountability and put en end to years of impunity.” Continue reading

Morocco to hold early vote on November 25th

Quote

Morocco says it will hold early parliamentary elections on 25 November, as the Arab world’s longest-serving monarchy pursues reforms in response to protests inspired by the Arab Spring.

The elections “will take place on Friday, 25 November under the terms of consultations with the political parties,” Interior Minister Taieb Cherkaoui was quoted as saying by Moroccan news agency MAP.

Morocco had announced plans on Sunday to hold early parliamentary elections in mid-November, without giving a date.During long negotiations with the interior ministry, officials from some 20 political parties in the north African nation agreed in principle for the election to be held in mid-November.

Voters overwhelmingly approved a package of reforms limiting the powers of King Mohammed VI in a 1 July referendum.

Original article: Time Live http://bit.ly/qHLAgI